La Route Francigena

Vous êtes ici

Logo Associazione Europea Via FrancigenaLa Via Francigena, appelée aussi Franchigena, est une grande route utilisée autrefois par les pèlerins pour rejoindre les trois destinations religieuses chrétiennes les plus importantes de l'époque médiévale : Saint-Jacques-de-Compostelle, Rome et Jérusalem. Les pèlerins, organisés en groupes, parcouraient 20-25 km à pied par jour, et se distinguaient par trois signes de reconnaissance (la coquille pour Saint-Jacques-de-Compostelle, la clef pour Saint-Pierre à Rome, la croix pour Jérusalem). Elle était aussi utilisée pour les déplacements des armées et à des fins commerciales. Ce flux continu de personnes entraîna la construction d'hospices d'accueil, de bourgs, de monastères et de châteaux qui, conservés intacts jusqu'à nos jours, permettent d'admirer des exemples intéressants d'architecture romane.

La ville de Lucques, de par sa position, représenta un point central pour le développement d'itinéraires avec Florence, Parme et la plaine du Pô, Luni et Pise. On pouvait y arriver par la route “via de supra”, qui traversait l'ancienne localité de Feliciano, et la route “via de subtus”, qui passait par l'établissement lombard Tempagnano.

Les commerçants de la ville de Lucques furent en mesure d'exploiter au mieux les trafics économiques générés par les nombreux pèlerinages ; cela conduisit à l'augmentation de la richesse de la ville.

L'importance historique de la Via Francigena a été conservée grâce à d'importantes études et recherches, mais surtout grâce aux pèlerins qui continuent à la parcourir au fil du temps.