Les chemins de l'eau

Vous êtes ici

L’eau a depuis toujours influencé le développement et l’identification du territoire lucquois. Les trois itinéraires proposés, plongés dans la nature et facilement accessibles, longent quelques cours d’eau autour de la ville et peuvent être parcourus à pied ou en vélo.

Les Fontaines Monumentales et l'Aqueduc de Nottolini

L’architecte royal Lorenzo Nottolini conçut en 1822, sur ordre de la duchesse de Lucques Marie-Louise de Bourbon, un aqueduc qui aurait amené en ville de l’eau “limpide et pure” pour l’usage commun, tirée des collines à quelques kilomètres au sud de la ville.

Cet itinéraire, d’un intérêt architectural et naturel considérable, part de Lucques et s’articule entre rues et places où de quelques fontaines monumentales (elles aussi œuvres de Nottolini) s’écoule cette immense richesse qu’est l’eau pure. Un peu en dehors des Mura de la ville, dans le quartier de San Concordio in Contrada, le parcours continue en suivant parallèlement l’aqueduc qui avec ses 460 arches en briques en style roman, atteint, après 3 km, un petit temple néoclassique de captation des sources dans la zone de Guamo.

Dans ce lieu intact, appelé “le parole d’oro” car les paysans avaient pris pour de l’or quelques lettres en laiton situées sur les œuvres de l’aqueduc du XIXème siècle sur les coteaux des monts de Vorno, 18 sources très pures sont transportées vers la ville en devenant ainsi “l’eau de Lucques”.

Parc fluvial du Serchio

Itinéraire dans la nature qui serpente le long des rives du fleuve Serchio en démarrant dans la localité Monte San Quirico vers le pont du même nom et qui se développe vers le nord, vers Ponte a Moriano et vers le sud vers Ripafratta (Pise). La réalisation de la requalification de toute la zone, qui a valu à la ville de Lucques le “Prix pour les villes durables en 2000”, offre des espaces verts équipés où s'adonner à des loisirs sportifs ou de détente. Le long du cours du fleuve, en effet, il est possible de profiter de zones dédiées à des activités récréatives, des pistes cyclables, des excursions à cheval, du rafting, du canoë et encore des terrains de football, un boulodrome, du tir à l'arc, des voitures radiocommandées. De plus, le long du Serchio, il est possible de rencontrer des espèces botaniques rares et introuvables ailleurs qui sont la preuve d'un environnement de grande valeur. Ce corridor écologique important entre les zones montagneuses et la côte maritime, définie Zone de Protection, réserve aussi des observations intéressantes de la faune. Le cours du fleuve offre des sites idéaux pour le refuge, l'alimentation et la reproduction des différentes espèces. Le parcours, enfin, se superpose en partie à l'itinéraire pour vélos et piétons Puccini, dédié au célèbre compositeur lucquois, qui se développe depuis Celle di Pescaglia (lieu d'origine de la famille Puccini) jusqu'à Torre del Lago (villa du Maestro sur le lac de Massaciuccoli).

Du conduit public à la Piscilla et le long du Canal Ozzeri

Le parcours démarre du centre historique, de la caractéristique via del Fosso où s'écoule la partie citadine du Conduit public. Ce tracé, dans la partie est de la ville, coïncide avec le fossé qui au Moyen Âge protégeait l'enceinte fortifiée de la ville. Ce cours a représenté pendant des siècles une importante ressource pour les manufactures typiques de Lucques, du traitement et de la coloration des tissus aux différents ateliers mécaniques et plus récemment, à la production du papier, dont l'eau est un élément indispensable. Les eaux du Conduit public (dans le corso Garibaldi elles passent sous la route), à la sortie de la ville, se jettent dans le canal Piscilla qui conflue un peu plus au sud dans le canal Ozzeri, un canal historiquement important qui suit un parcours depuis les pentes des collines et des montagnes (Monti Pisani) qui séparent la plaine de Lucques de celle de Pise. L'Ozzeri, navigable dans l'Antiquité, était le canal principal d'un réseau de fossés qui en plus de réguler et de recueillir la grande quantité d'eau, d'origine alluviale, dont était riche la plaine lucquoise, reliait l'ancien bassin du lac de Bientina avec le fleuve Serchio à l'ouest de la ville.

De cette confluence (Piscilla-Ozzeri) naissent deux parcours suggestifs : un à l'est se dirige d'abord vers l'aqueduc de Nottolini pour continuer ensuite sur le territoire de la Commune de Capannori et l'autre vers l'ouest se dirige vers le fleuve Serchio. Ce sont deux itinéraires immergés dans la nature et de grande valeur paysagère surtout pour comprendre l'importance historique des petits villages traversés qui sont l'exemple du fractionnement des terres déjà réalisé à l'époque romaine (la cour rurale : maison, cabane, potager et champ).