Lucques à byciclette

Vous êtes ici

Cinq excursions enthousiasmantes au cœur du territoire lucquois, entourés par la verdure des douces collines, en traversant des paysages authentiques et intacts, plongés dans la nature.

Une balade facile à la découverte d'un paysage unique et inoubliable. Et pour satisfaire aussi le palais, une dégustation dans une cave, un en-cas typique ou un déjeuner revigorant à base de délices locaux. Des arrêts agréables pour admirer des panoramas à couper le souffle et goûter la nourriture et le vin typiques du territoire.

Lucques et le Parc Fluvial du Serchio

Un tour en bicyclette sur les Mura, patrimoine inestimable et symbole de notre ville, à l'ombre d'arbres séculaires pour savourer un panorama insolite d'en haut et peut-être profiter d'une des pratiques descentes pour visiter le centre historique. Se perdre entre les ruelles et les allées à la découverte des trésors que Lucques renferme ou bien décider de faire le tour extérieur pour admirer la majesté de l'enceinte de fortifications, née comme élément défensif et ensuite transformée par Marie-Louise de Bourbon en promenade publique. Puis en direction du parc fluvial, zone protégée d'un intérêt naturel considérable avec des zones équipées pour le sport et la détente. On longe le fleuve vers le nord pour rejoindre aussi Celle di Pescaglia, petit village d'origine de la famille Puccini ou bien vers le sud jusqu'à Ripafratta et on continue jusqu'à Torre del Lago Puccini où, dans sa villa, le Maestro composa la plupart de ses œuvres les plus célèbres. Ce parcours coïncide avec la “ciclopedonabile” (“piste pour piétons et vélos”) nommée selon Giacomo Puccini.

Montecatini en VTT er le Morianese

Un parcours particulièrement adapté au VTT qui serpente sur les collines au nord de la ville. En partant de la Terrazza Petroni dans la localité Monte San Quirico, on monte vers la Cappella en profitant des panoramas merveilleux offerts par les généreuses collines en traversant des villages et des bourgs caractéristiques en pédalant aussi sur des chemins de terre jusqu'au sommet d'un col appelé Montecatino. Aujourd'hui encore il est possible d'y voir une ancienne tour de guet du système de défense du territoire lucquois. En descendant dans la zone du Morianese en suivant la “route des fruits”, culture typique de ce territoire et en longeant la rive droite du Serchio, on retourne à nouveau à Monte San Quirico.

Aqueduc de Nottolini et Compitese

Au sud de la ville, dans la périphérie immédiate, un parcours se développe le long de l'aqueduc (complexe hydraulique réalisé sur ordre de la duchesse de Lucques Marie-Louise de Bourbon sur un projet de l'architecte royal Lorenzo Nottolini – 1822). Cet itinéraire monte vers les sources appelées “le parole d'oro” et continue dans la zone du Compitese sur les pentes des monts Pisani où l'eau de source est l'élément principal de l'itinéraire. En revenant en ville, on traverse un territoire entre les communes de Lucques et Capannori jadis occupé par un grand bassin d'eau, le lac de Bientina, désormais asséché. Sur ce parcours il est possible de voir des établissements archéologiques étrusques et romains situés sur les rives du lac.

Les collines Lucquoises

L'itinéraire se sépare en deux parcours distincts. Le premier vers Mutigliano monte en direction de Pieve di Santo Stefano à travers une des zones de production majeure d'huile et de vin de grande qualité de Lucques (ces collines sont particulièrement adaptées à la culture de la vigne et de l'olivier, grâce à leur microclimat singulier). On descend au nord vers la Val Freddana pour ensuite remonter vers Piazzano et sur le chemin de retour à Lucques on parcourt une partie de l'ancienne Via Francigena qui conduisait les pèlerins dans leur chemin de foi en direction de Rome. Le second parcours, seul ou comme extension du premier, grimpe sur d'autres collines en longeant un lieu mystique, la “Certosa di Farneta” (la seconde en Italie par ordre d'importance après la Chartreuse de Pavie), totalement visible depuis le sommet de la Pieve di Formentale. On continue ensuite en direction de Chiatri, gracieuse localité dans les collines, où Giacomo Puccini fit construire une villa panoramique depuis laquelle admirer la Versilia avec ses superbes couchers de soleil sur la mer. En revenant en ville on parcourt la statale (route nationale) Sarzanese Valdera jusqu'à Ponte San Pietro pour ensuite rejoindre Monte San Quirico à travers le parc fluvial.

À travers les églises, forteresses et châteaux

Toujours au sud de la ville serpente un autre parcours suggestif, conduisant sur les pentes des collines qui séparent la plaine de Lucques de celle de Pise et traversant d'anciens villages avec des églises romanes, témoignage des établissements les plus anciens hors de la ville. Dans ces zones frontalières, on peut voir les restes de fortifications et de forteresses historiques, vestiges des différends militaires entre Lucques et Pise. L'exemple le plus évident est constitué par le passage de Ripafratta avec les forteresses opposées des deux villes. En poursuivant le parcours, il coïncide brièvement avec la voie pour vélos et piétons Puccini, on monte ensuite au-dessus de Massaciuccoli jusqu'aux restes des thermes romains où on peut encore voir une mosaïque quasiment intacte. Après une montée assez abrupte, on descend à nouveau vers la plaine de Lucques et on atteint le col de Nozzano où se dresse la tour médiévale du château et où les maisons, disposées en cercle, forment l'ancien bourg. Sur le parcours de retour à Lucques, on peut découvrir l'ancienne Pieve di Arliano, une des églises les plus anciennes du territoire. Enfin, à travers le parc fluvial on rejoint la ville.