Caffè delle Mura, Bastion Santa Maria

Vous êtes ici

le cafè delle Mura sur le ramparts del Lucca, en Toscane
Adresse: 

piazzale Vittorio Emanuele, promenade des Rampart

Une vaste montée bordée d'arbres conduit à l'Antico Caffè, centre historique de la promenade “comme il faut“ des Ramparts...

Le bastion Santa Maria

se trouve dans la zone sud de la ville, entre porta San Pietro et le bastion San Paolino et se distingue par ses côtés à “tourillons”, c’est-à-dire avec des oreillons à arêtes et non arrondis comme les autres bastions plus modernes et plus évolués dans la technique architecturale et militaire. Ce fut en effet le premier bastion de la nouvelle enceinte à être réalisé, quelques années après la plate-forme San Frediano. Sur la pointe du fortin se découpe un grand bouclier de 1566 en pierre calcaire des Monti Pisani représentant la Vierge.

L’aspect du bastion nous apparaît aujourd’hui profondément modifié par son insertion dans la réorganisation urbaine des XIXème et XXème siècles de cette zone. La petite caserne des soldats fut remplacée en 1832 par le néoclassique Caffè delle Mura de Cesare Lazzarini, entouré par un jardin à l’anglaise, lieu de rencontre et pause au centre de la promenade des fortifications. En 1885 le bâtiment du Caffè delle Mura fut abattu et reconstruit sous la même forme un peu plus en arrière, pour laisser la grande place avec en son centre le monument à Victor-Emmanuel II. Pendant ces transformations on a perdu les places d’armes supérieures tandis que les inférieures ont été réutilisées comme passages piétons.

Le bastion Santa Maria, avec les deux courtines adjacentes, fut construit sur le projet de Francesco Paciotto et sous la direction de Vincenzo Civitali et Alessandro Resta pour défendre la zone méridionale de la ville, en inaugurant la reconstruction de l’enceinte fortifiée selon un grand projet global, très ambitieux et coûteux. Le projet fut soumis au jugement d’Emmanuel-Philibert duc de Savoie, un des plus grands experts de génie militaire de l’époque.

Ce fut surtout Civitali qui convainquit le Conseil Général de la République de la nécessité d’une œuvre ex novo, en renonçant à réutiliser les fortifications médiévales avec des interventions de renforcement. Pour financer les travaux on décida le lotissement du grand espace triangulaire qui aurait résulté de l’agrandissement de la ville. Mais la réalisation fut très troublée car Civitali, au début des premiers travaux, fut critiqué lourdement sur sa façon de procéder. Quand par la suite en janvier 1563 on se rendit compte que l’ingénieur lucquois s’était écarté du projet d’origine de l’architecte d’Urbino, en réalisant les fondations pour un bastion avec une pointe plus aiguë, Civitali fut destitué de ses fonctions et la zone du nouveau bastion fut redessinée personnellement par Francesco Paciotto qui laissa ensuite comme directeur des travaux Alessandro Resta qui les termina en 1571.

 

Horaires: 

9:00 / 24:00

Tarifs: 

gratuit au jardin

Le batiment accueil un restaurant.