San Martino, Ilaria, Volto Santo

Vous êtes ici

La Cathédrale de San Martino, avec le portail asymétrique de la façade qui fait qu’elle semble “boiteuse”, prit son aspect actuel à la fin du XIIème siècle. Elle abrite deux œuvres d’art symboles de la ville : le sarcophage d'Ilaria del Carretto, chef-d’œuvre de Jacopo della Quercia (XVème siècle), et le Crucifix connu sous le nom de “Volto Santo” (XIème siècle), vénéré depuis le Moyen Âge par les pèlerins allant à Rome sur la Via Francigena.

Le clocher relie la façade de la cathédrale au bâtiment du XIIIème siècle qui abritait l’Opera del Duomo (institution chargée de la conservation et de l'entretien des biens de lieux sacrés). Sur le côté nord de la cathédrale s’ouvre piazza Antelminelli, avec la fontaine néoclassique dessinée par Lorenzo Nottolini, point d’arrivée du monumental aqueduc provenant des collines lucquoises, œuvre de Nottolini également.

La place de la cathédrale accueille aussi Palazzo e Giardino Bernardi, aujourd’hui Micheletti, construit dans la seconde moitié du XVIème siècle sur un dessin de l’Ammannati. À côté du palais se trouve l’église des Santi Giovanni e Reparata et son baptistère, fondés au IVème siècle et évêché jusqu’au VIIIème siècle.